Appel aux jeunes à réciter correctement le Coran et à s’attacher à la référence mohamédienne

MOSTAGANEM – Le mourchid général de l’Union mondiale de soufisme, cheikh M’hamed Echahoumi El Idrissi, a appelé, mercredi à Mostaganem, les jeunes à réciter correctement et convenablement le Coran, à s’attacher à la modération et à consulter la référence mohamedienne dans le traitement des sujets et enjeux de l’heure.

Lire l’article depuis sa source

Cheikh Echahoumi El Idrissi a exhorté, lors d’une conférence animée au siège de la fondation méditerranéenne de développement durable ‘‘Djanatu El Arif’‘, les jeunes à une lecture moderne du Coran avec méditation et à se référer à ce Livre saint et à la Sunna du prophète Mohamed (QSSSL) loin de tout extrémisme.

Il a ajouté, dans ce contexte, qu’il faut prendre comme exemple Mouloud Kacim Nait Belkacem, Malek Bennabi et Etthaalibi, tout en affirmant que le soufisme est une voie éducative basée sur la connaissance réelle de l’islam.

‘‘L’avènement de l’islam a mis fin à l’obscurantisme (djahilia) et des intrus s’introduisent aujourd’hui dans notre pays avec des idées extrémistes. Notre rite est malékite et nous suivons une voie qui préserve la foi, la morale, l’esprit, les biens et la descendance’‘, a-t-il souligné, affirmant que le soufisme représente une voie pour combattre l’extrémisme sectaire.

‘‘L’Algérie recèle plusieurs centres de rayonnement civilisationnel et les extrémistes prétendent qu’ils sont là pour nous enseigner la religion en propageant une pensée erronée, ignorante et égarée’‘, a ajouté M. Echahoumi.

Pour sa part, le président de l’Union mondiale du soufisme, Mahmoud Chaalal, a indiqué que cette organisation a pris en charge la lutte contre l’extrémisme qui se propage au sein de la société musulmane, soulignant : ‘‘nous œuvrons à unir la nation musulmane autour de la référence mohamédienne’‘.

 

Une série de conférences sur le soufisme et la culture de la paix et de tolérance est programmée dans les prochains jours dans les wilayas d’Alger, de Béjaïa et d’El Tarf.

L’Union mondiale du soufisme ouvrira une section à Tunis dans les prochains jours, a-t-on annoncé.

Les commentaires sont clos.