Cultiver sa santé

Permaculture

Affiche du séminaire de formation en Permaculture

Séminaire de formation en Permaculture

Le séminaire-formation consacré à la permaculture organisé conjointement par la Fondation Djanatu el Arif et le collectif Torba, du 7 au 9 avril 2017, a été de l’avis de tous les participants une réussite tant sur le plan de l’organisation que sur le plan de la formation.
Cette première nationale ouvrira certainement le chemin vers d’autres événements comparables au bénéfice des centaines d’algériens prêts à se prendre en charge et à assurer leur autonomie alimentaire. Des citoyens d’autres pays, présents en Algérie, ont profité de cette occasion unique pour s’inscrire et profiter de l’enseignement prodigué. Qu’ils soient les bienvenus sur cette terre d’accueil qu’est l’Algérie.

Débat avec Karim Rahal et Abdelkrim DjeradMessieurs Abdallah Benhabib, Vice-président de la fondation Djanatu el Arif et Issam Cheddoud, Président de la commission de la Santé et du Développement durable à la Fondation Djanatu al Arif, deux personnalités éloquentes, aimables et d’une grande érudition, souhaitairent la bienvenue à la nombreuse assistance et le Dr Cheddoud expliqua le rôle important que joue la Fondation Djanatu el Arif dans la promotion du dialogue et du vivre-ensemble à travers ses nombreuses activités et à travers la promotion du développement durable autour du bassin méditerranéen.

Le thème de ce séminaire-formation de 3 jours qui s’est tenu au sein du magnifique siège de la fondation, à savoir « Cultiver sa santé », a été choisi non seulement pour son rapport étroit avec la nutrition et l’agroécologie mais aussi avec la santé spirituelle dont l’importance n’est plus à démontrer en ses temps incertains.

J’ai bien senti qu’il y avait une attente en matière de permaculture. Une seule question tournait dans les têtes : « Mais c’est quoi, la permaculture ? ». A la fin de mon intervention, j’ai demandé à des participantes : « Dites-moi franchement, avez-vous compris maintenant ce qu’est la permaculture ? ». Oui, répondirent-elles en choeur, le message est passé.

La permaculture, une aventure éminemment citoyenne.C’est l’objectif déclaré de tous les partenaires de cet événement : une éducation citoyenne à l’agroécologie, à la permaculture et au développement durable en général.

Le développement durable dont on ne parle pas assez en Algérie contrairement aux apparences, est une nécessité socio-économique incontournable. La société civile a parfaitement compris la nécessité de stimuler cette prise de conscience citoyenne indispensable à la réussite des projets de développement durable. Que ce soit le Collectif Torba dans l’algérois, la Fondation Djanatu el Arif ou Réseau Saida Nature à Saida,  ces ONG ne ménagent pas leurs efforts pour faire passer le message : Le retour à la terre nourricière est la voie qui mène à l’autonomie alimentaire et à la prospérité de la société. Les préceptes de la permaculture, dont a parlé Abdelmadjid Arfa de Torba au cours de sa conférence, et qu’il a si bien expliqué aux stagiaires sont valables pour toutes les étapes du développement personnel de chaque individu : Respect de soi – Respect de la terre – Respect des autres. N’oublions pas le partage équitable et la consommation raisonnable qui doivent guider notre nouvelle façon de consommer ainsi que l’a expliqué Karim Rahal, le président de Torba, dans sa brillante intervention.

D’autres événements sont en préparation et seront annoncés en temps voulu par Torba et Réseau Saida Nature. Ghardaïa, Biskra, Sidi Bel Abbes, Saida, Tlemcen, etc., de toute l’Algérie affluent des demandes de formation en permaculture. Nous ne pouvons que nous féliciter de cet engouement pour le retour à la terre nourricière. Et que celles et ceux qui ne possèdent pas de terre ne se désolent pas : vous pouvez cultiver vos légumes Bio chez vous dans des jardinières, des pots ou sur du béton. Vous avez les bonnes questions, nous avons les bonnes réponses. Avançons ensemble pour que notre avenir ne dépende que de nous et de personne d’autre.

Atelier Butte auto-fertile avec Karim Khetiri et Madjid Arfa.

Si vous en doutiez, vous savez maintenant que la permaculture est une aventure éminemment citoyenne.
Produire sa propre nourriture Bio et ne dépendre de personne pour cela : est un privilège. Le Collectif Torba & Réseau Saida Nature sauront vous accompagner jusqu’à ce que vous sachiez être indépendant. Prendre soin de la terre, prendre soin des autres et partager équitablement : appliquez ces valeurs fondamentales dans votre vie quotidienne et vous serez prêts à rejoindre le monde merveilleux de l’agroécologie et de la permaculture.

Très prochainement, une formation en « Design en Permaculture » sera dispensé sous la direction d’un spécialiste français invité spécialement pour l’occasion. Les lieux Bouzeguène, Wilaya de Tizi Ouzou et Zeralda, W. de Zeralda.

Par Hassen Ksantini
Réseau Saida Nature

Les commentaires sont clos.