Formation SwitchMed

imageRAPPORT D’ACTIVITE
Atelier SwitchMed
Mostaganem Algérie
Du 26 au 29 Février 2016

  • Introduction
  • Appel à candidatures
  • Méthodologie de sélection
  • Déroulement des séances
  • Retour de satisfaction des participants
  • Conclusions
  • Prochaine étape
Dans le cadre du renforcement des Organisations de la Société Civile en Algérie spécialisées dans l’Innovation Écologique et Sociale,et avec la Coordination Nationale du Ministère des Ressources en Eau et de l’Environnement, la Fondation Djanatu al-Arif, en sa qualité de partenaire local et Le Centre d’activités régionales pour la consommation et la production durable (SCP/RAC),en tant que maître d’œuvre ont organisé un séminaire de formation « Programme SwitchMed composante OSC ». L’atelier SwitchMed Algérie a eu lieu pendant 4 jours, du 26 -29 février 2016 au siège de la fondation Djanatu al-Arif àMostaganem (Algérie). Il a permis à 20 initiatives de développer leurs idées de projets, modèles économiques et stratégies de communication en s’appuyant sur le savoir-faire et les ressources mises à disposition par les formateurs locaux et internationaux SwitchMed mais également sur l’expérience individuelle et collective des participants. L’atelier s’est adressé spécifiquement aux initiatives émanant de la société civile qui sont acteurs, ou souhaitent le devenir dans l’innovation sociale et écologique. Il a servi également comme étape de présélection pour 2 projets qui bénéficieront d’un accompagnement technique. SwitchMed a apporté le contenu et la formation de formateurs, dans des séances qui ont eu lieu à Barcelone début novembre 2015.
La fondation Djanatu al-Arif a lancé un appel à candidatures en Algérie auprès des associations et des organisations de la société civile qui ont une sensibilité spéciale vers la Production et Consommation Durable. L’appel à candidatures, rédigé sous Google Forms, a été conçu de manière à permettre aux initiatives de la société civile de fournir un maximum d’informations préalables sur leurs projets, sur leur motivation à répondre à cette problématique sociale et sur les actions prévues pour y remédier. La communication a été effectuée à travers plusieurs canaux, permettant d’avoir une audience maximum : • Site internet de la fondation Djanatu al-ArifPages Facebook, Twitter et Google plus de la fondation. • Emails aux partenaires de la fondation (Agences étatiques « ADS, ANGEM… », Medafco, Associations) : partage dans leurs réseaux respectifs. Les résultats de l’appel sont les suivants :

  • Période ouverte pour candidater : entre le 14/01/2016 et le 05/02/2016
  • Nombre de candidatures reçues : 108
  • Nombre de projets sélectionnés : 22 (de toutes les régions d’Algérie – 14 Wilayas)
  • Nombre de porteurs de projets ayant assisté au séminaire : 20

La sélection des initiatives a été faite de manière collégiale par le partenaire et les formateurs locaux et validée par la partie internationale selon les critères du programme SwitchMed, quelque peu contextualisés par rapport aux pratiques locales. Les critères de sélection ont été les suivants :

  • L’approche de la Consommation et la Production durable véhiculée par l’initiative et son caractère innovant au plan écologique et social.
  • Le portage de l’incitative par une communauté ou une organisation apparentée et son ancrage territorial.
  • L’impact social et écologique de l’initiative
  • Degré de maturité en termes de faisabilité, de cohérence et de réalisme de l’initiative

La procédure a été la suivante :

  • Présélection de candidatures
  • Elimination des candidatures incomplètes ou incohérentes
  • Application des critères
  • Première shortlist de 48 candidatures

Sélection finale

    • Application des critères
    • Priorisation des projets
    • Liste finale de 22 projets

Participants SwitchMed

L’atelier a eu lieu du 26 au 29 février 2016 dans les locaux de la fondation Djanatu al-Arif à Mostaganem. Les séances ont été des journées complètes, de 9h du matin jusqu’à 18h du soir. L’atelier a été animé par les deux formateurs sélectionnés Ahmed Djebara et Nawel Guellal. Une partie de l’équipe SwitchMed a également joué le rôle de coach des facilitateurs lors de l’Atelier. Une équipe de la fondation Djanatu al-Arif a assuré le support logistique de l’atelier et a géré la communication autour de l’événement. Les formateurs ont utilisé le contenu et la méthodologie, objet du séminaire de co-création réalisé à Barcelone par SwitchMed, Les séances comprenaient des temps d’apports conceptuels et méthodologiques ainsi que des activités en salle d’apprentissage par l’action permettant de vivre des expériences et d’en capitaliser les enseignements utiles pour la construction graduelle ou le développement de l’initiative de chaque participant. La dynamique de groupe a été favorisée par des séances appropriées de dégel, et des stimulants judicieusement choisis. Les échanges entre les participants et ces derniers avec les facilitateurs ainsi que les feed back ont été privilégiés en plus des temps de restitution des acquis par les participants eux-mêmes sous forme de séquences « porte parole /évaluation ».

SwitchMed - Mostaganem Algérie

Il y a lieu de souligner qu’une évaluation quotidienne par les participants est effectuée en fin de journée puis étayée par une évaluation des activités Cette façon de faire a permis aux facilitateurs d’avoir une vue synthétique du « baromètre d’humeur » aux fins de réajustement au besoin des points en suspend. Ces outils figurent en annexe. Le séminaire a inclus une visite de terrain aux projets de la fondation Djanatu al-Arif, initiative écologique, culturelle et solidaire déjà en activité. Cette visite avait vocation à inspirer les participants et à démontrer la faisabilité de projets sociaux et écologiques. Notons que durant le séminaire et en vertu des préconisation du programme SwithMed, l’atelier a accueilli deux interventions à savoir Médafco consulting (entreprenariat social) et Agence de développement social – ADS Mostaganem (dispositifs de l’état en matière d’insertion sociale, de résorption de la pauvreté vet de développement communautaire et d’appui aux associations de développement ).Par ailleurs, des présentations culturelles et artistiques ont jalonnées les soirées du séminaire. le dernier jour la fondation a organisé une foire de produits de terroirs algérien (fromage et gâteau naturel, savon issue de plante médicinal, les huiles essentielles, objets artisanaux, etc). cette foire a permis de valoriser et d’encourager les initiatives qui s’inscrivent dans l’innovation sociales et écologiques 

Des formulaires d’évaluation ont été distribués aux participants le dernier jour de la formation. L’ensemble des participants a été invité à les remplir. 18 retours ont été enregistrés sur 20 participants. Les formulaires ont été envoyés à la représentante de SwitchMed, chargée de les remettre à l’équipe SCP/RAC.

Le traitement des questionnaires a donné les résultats suivants (sur 18) :

 Fortement en désaccordEn désaccordEn accordEntièrement en accord
1. Le programme a été en accord avec les informations que j’avais reçues avant le cours.1125
2. Les objectifs de ce cours étaient clairs et à travers les sessions ils ont été complètement remplis.1134
3. Les contenus de la formation étaient adaptés à l’objectif fixé par la formation1710
4. Les méthodes de cours (présentations, exercices, etc.) étaient bien adaptées à l’objectif et au thème de la formation.2610
5. La durée de cette formation a été suffisante.3465
6. Le cours était intéressant et motivant.711
7. Les instructeurs lors de cette formation connaissaient leur sujet et le dispensent de manière efficace et compréhensible.117
8. J’ai apprécié d’avoir la possibilité de participer activement durant le cours.216
9. Le lieu d’enseignement et les installations (salle, équipement, etc.) étaient appropriés pour ce cours.216

tab-SwitchDe point de vue général, le retour des participants est très satisfaisant. L’atelier leur a permis d’acquérir des outils (Canevas, plan d’actions), leur permettant de prendre du recul sur leurs projets, et d’y inclure une dimension stratégique. De prendre conscience des nombreuses possibilités de collaboration avec d’autres projets. Les apports (Concepts , outils méthodologiques et activités de groupe) étaient intéressants et motivants puisque près de l’intégralité des participants ont jugé « intéressant » voire « très intéressant ». Les participants ont jugé dans l’ensemble les interventions des instructeurs et les témoignages très intéressants et estimé un bon niveau d’échanges et de coopération entre les intervenants et les participants.Toutefois, quelques participants ont trouvé que la durée de la formation est insuffisante. Les points forts de l’atelier ont été l’implication et la participation active de chacun durant les cours. Le lieu d’enseignement au centre de la fondation Djanatu al-Arif été très apprécié par l’ensemble des participants. Au-delà de cette enquête de satisfaction, les retours sont très positifs de la part des participants. A l’initiative des participants, un groupe Facebook rassemblant les membres des initiatives présentes ainsi que les formateurs a été créé. L’objectif de la mise en place de cet outil est de conserver un lien avec les participants et leur donner l’occasion de collaborer.

A la fin de cet atelier SwitchMed, les conclusions suivantes sont à retenir : L’Algérie compte beaucoup d’initiatives citoyennes à fort potentiel communautaire. En revanche, peu d’initiatives de ce genre sont bien structurées selon des modèles durables. Ces initiatives, qu’elles soient entrepreneuriales ou associatives, ont besoin d’accompagnement et de renforcement de capacités mais aussi de sensibilisation à de nouveaux modes de production et de consommation. L’innovation éco-sociale adossée au concept PCD est à promouvoir en Algérie tant par le renforcement des capacités que par le financement de projets pilotes qui témoignent de la faisabilité et de l’impact et qui inspirent un plus grand nombre d’initiatives. Cet atelier de renforcement des capacités de la société civile est une première en Algérie, çela a permis de rassembler un nombre d’acteurs important dans l’innovation sociale et écologique au niveau national.

Pour les participants : SwitchMed va sélectionner parmi les participants de l’atelier 2 initiatives citoyennes pour leur donner un soutien personnalisé à travers des activités de renforcement de capacités. La fondation a trouvé une solution d’accompagnement pour toutes les initiatives présentes à l’atelier via le cabinet consulting MEDAFCO. Pour les deux organismes partenaires : Le SCP/RAC et la fondation Djanatu al-Arif ont pour mission d’identifier 10 initiatives locales/nationales pour l’innovation écologique et sociale qui existent déjà, afin de les inscrire dans le réseau mondial des Switchers.

Télécharger le rapport sur :

Les commentaires sont clos.