ANIMATIONS ARTISTIQUES ET CULTURELLES

144580464424 NOVEMBRE 2015 – 16h00
Université de Mostaganem
Site de Kharouba

Projection débat en avant première du film “ ISLAM, VOIX DE FEMMES “ réalisé à l’occasion du Congrès International Féminin pour une Culture de Paix – Parole aux Femmes, par Boualem Guéritli et Didier Bourg.

“ Par son éducation, la transmission des valeurs, la douleur de l’enfantement, les sacrifices énormes qu’elle fait et, malgré les injustices qu’elle subit, la femme demeure la matrice et la garante de la stabilité d’une nation. Elle est son centre de gravité, révélateur de sa force, comme de sa fragilité.
Si la société musulmane veut retrouver la paix et la joie de vivre, si elle respecte sa dignité, répare l’injustice et les torts qui lui sont causés et lui redonne la place et le rang qui lui reviennent de droit, alors tout devient possible dans un avenir proche…”
Cheikh Khaled Bentounes (Extrait de la  préface du livre Parole aux femmes, Actes du congrès International Féminin)


versunespirualitedepaix25 NOVEMBRE 2015 – 21h30
Site de la Fondation Djanatu al-Arif
Mostaganem

Projection débat du film “ VERS UNE SPIRITUALITÉ DE PAIX “

Au travers de trois thèmes : l’éveil, l’action, la transmission, ce film évoque l’histoire de la Voie soufie Alâwiyya et l’engagement du Cheikh Khaled Bentounes. Par le questionnement croisé du féminin et du masculin, le Cheikh évoque quelques grands sujets de notre temps : la spiritualité, le dialogue interculturel, la spiritualité au féminin, la Terre pour nos enfants, vers un monde pacifié.
Réalisation : Patrick Viron et Catherine Miachon



24 NOVEMBRE 2015
21h30
Site de la Fondation Djanatu al-Arif
Mostaganem

Soiree de musique andalouse avec la troupe “El Amel” de l’école de chants et de musique  traditionnelle de la fondation Djanatu al-Arif.

La poésie mystique chantée a capella dans le sama constitue une modalité particulière de l’invocation divine au sein des confréries soufies.
La troupe “El Amel” (Espoir) puise son inspiration dans ce patrimoine soufi, et s’inscrit dans la tradition du chant dit andalou, héritière de la Musique arabe.

 

 



Les commentaires sont clos.