VERS UNE CULTURE DE PAIX EN MATIÈRE DE SANTÉ ET D’ENVIRONNEMENT

Ouverture du colloque, Université Abdelhamid Ibn Badis Mostaganem

Colloque “VERS UNE CULTURE DE PAIX EN MATIÈRE
DE SANTÉ ET D’ENVIRONNEMENT”
22-23 Novembre 2015

Dans le cadre du 1er festival de la Journée Mondiale du Vivre Ensemble, un colloque “VERS UNE CULTURE DE PAIX EN MATIÈRE DE SANTÉ ET D’ENVIRONNEMENT” dont le thème :

Renouer avec le vivant, un nouveau paradigme pour la santé

s’est tenu le 22-23 Novembre 2015 – Auditorium Kharouba Université Abdelhamid Ibn Badis Mostaganem – Algérie

Nous sommes aujourd’hui devant un défi :
Comment passer d’une culture consumériste qui s’impose à tous vers une culture qui renoue avec la sacralité de la Vie.
La terre nourricière est maltraitée, une grande partie de l’eau et de l’air sont polluées, la nourriture industrialisée est malsaine, les rapports humains sont de plus en plus violents et conflictuels, tel est le constat
Les cancers se multiplient, les infections bactériennes et virales que nous croyions avoir maitrisées nous échappent à nouveau.
Une prise de conscience s’impose !

Nous, participants du colloque international intitulé “Vers une culture de Paix en matière de santé et d’environnement-Renouer avec le Vivant, un nouveau paradigme pour la santé” réunis à l’Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem les 22 et 23 novembre 2015 avons décidé de :

  1. Sensibiliser les ministères concernés, les élus, les académies, les éducateurs, les associations afin de changer les pratiques alimentaires en vue de prévenir les dangers qui touchent à la santé publique.
  2. Promouvoir une pédagogie “Culture de paix en matière de santé et environnement” orientée vers les parents, les éducateurs et les élèves pour prévenir des dangers à consommer des aliments industriels mal équilibrés.
  3. Renforcer les liens entre l’université de Karlsruhe des Sciences Appliquées d’Allemagne, l’université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem et la Fondation Méditerranéenne du développement durable de Mostaganem, en Algérie dans le cadre du lancement du projet de traitement des eaux usées et des eaux salines.
  4. Travailler à créer un partenariat entre ntre l’association espagnole la Junta Islamica, AISA ONG internationale et Fondation Méditerranéenne du développement durable pour développer les produits “Bio” et la certification «Halal » à travers une coopération basée sur une économie sociale et solidaire et des liens fraternels entre les trois organisations.
  5. Construire un partenariat entre l’ONG Pronatura international Paris et la Fondation Méditerranéenne du développement durable pour l’introduction et le développement du BIOCHAR en Algérie. Promouvoir l’agriculture familiale avec des technologies écologiques et innovantes afin de garantir la sécurité alimentaire.
  6. Sensibiliser les pouvoirs publics et le corps médical algérien à s’intéresser à la phagothérapie comme méthode thérapeutique complémentaire dans le traitement des maladies infectieuses.

Comment manger bien et sain ? Autrement dit, comment se nourrir sans s’empoisonner, ni empoisonner la planète ? Pour les organisateurs, c’est possible : il faut pour cela repenser entièrement notre rapport à la nourriture donc à la nature et à l’agriculture. L’idée est de mettre en exergue les dérives du système agroalimentaire industriel et mondialisé


Programme

 

 

 

Les commentaires sont clos.