Contre la violence, le Vivre Ensemble

Affiche_JMVE_DZ

Le Ministère de la Solidarité Nationale, de la Famille et de la Condition de la Femme et la Fondation Méditerranéenne du Développement Durable Djanatu al-Arif ont organisé, à l’occasion de la “ Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes ”, le premier Festival de la Journée Mondiale du Vivre Ensemble en Algérie.

Le Festival de la Journée Mondiale du Vivre Ensemble fait suite aux recommandations énoncées lors du “ Congrès International Féminin pour une Culture de Paix – Parole aux femmes “ tenu à Oran du 27 au 30 octobre 2014.

Rappelons que c’est sur la terre d’Algérie, une terre d’accueil, que l’idée d’une Journée Mondiale pour le Vivre Ensemble a été lancée avec pour objectif de la faire reconnaître par l’Organisation des Nations Unies. À cette occasion, une pétition invitant chacun et chacune à soutenir cette démarche, a été mise en ligne sur le site
www.desireforpeace.org.

Mostaganem, Mascara, Alger…ont été les étapes d’un moment historique pour l’Algérie, la célébration du 1er Festival de la Journée Mondiale du Vivre Ensemble.

1er Festival de la Journée Mondiale du Vivre Ensemble en Algérie
Contre la violence, le vivre ensemble
24 Novembre 2015

Se fondant sur la 17ème recommandation de la Déclaration d’Oran faisant suite au Congrès International Féminin pour une Culture de Paix (octobre 2014), le 1er Festival de la Journée Mondiale du Vivre Ensemble en Algérie s’est déroulé les 24 et 25 novembre, à Mostaganem. A cette occasion, Le Ministère de la Solidarité Nationale, de la Famille et de la Condition de la Femme et La Fondation Méditerranéenne du Développement Durable “Djanatu al-Arif”, ont organisé ce 24 novembre un Colloque international à l’université de Mostaganem. La première journée a été consacrée à un cycle de conférences animées par Mr Djamel Abou Abu Alhannoud, représentant de Mr Youssef Idais Al-Sheikh, ministre du wakf et des affaires religieuses de la Palestine sur le thème “La culture du Vivre Ensemble, une pédagogie pour lutter contre le divorce et le khül”.

On note aussi la présence de Mme Dalila Iamarene Djerbal, sociologue et membre du réseau Wassila, qui a traité du sujet “Les violences à l’égard des femmes en Algérie”; Mme Nassima Alioui, doctorante à la faculté de droit d’Alger qui a abordé la question de “La violence faite aux femmes à savoir les différences entre ce que dit le droit religieux et le droit positif”. Quant à Mr Kamel Chekkat, membre de la ligue des Oulémas, imams et prêcheurs des pays du Sahel, son sujet s’intitulait “Regards de l’islam sur la violence à l’égard des femmes”. Enfin, le thème de Mme Nadia Ait Zai, Professeur à la faculté de droit d‘Alger qui présentait sa “Réflexion sur le divorce et le Khül, quelles solutions ?”.

Cette journée s’est terminée par un fructueux débat après la projection du film “Islam, voix de femmes”.

À cette occasion, trois expositions mettant en lumière des hommes et des femmes de sagesse ont été présentées à l’Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem.
L’Emir Abd el-Kader, un homme, un destin, un message,
Voilement Dévoilement,
Le Cheikh al-‘Alawi, une École pour la tolérance et la convivialité.
Un très grand nombre d’étudiants, professeurs, chercheurs, représentants d’associations culturelles, sociales et religieuses venus de différentes régions de l’Algérie ainsi que d’Europe, ont afflué vers ces panneaux riches d’informations émanant de chercheurs spécialistes et illustrés par une iconographie exceptionnelle.


1er Festival de la Journée Mondiale du Vivre Ensemble en Algérie - 24 Novembre 2015


1er Festival de la Journée Mondiale du Vivre Ensemble en Algérie Village de solutions du 22 au 25 Novembre 2015 En présence d’exposants de tout le territoire algérien qui ont montré leurs “savoir- faire”, au Village des solutions, les initiatives de jeunes algériens nous ont fait découvrir les vertus de nombreux produits, aussi bien alimentaires que cosmétiques (miels, dattes, figues, céréales, huiles essentielles, savons …), et dans les domaines du développement durable, les constructions écologiques de terre ou en pierre, le recyclage, les énergies renouvelables et une approche novatrice de l’économie solidaire. Les exposants du village des solutions de Mostaganem Producteur bio ou savoirs faire traditionnels : Association Santé et Bien être (Oran), Entreprise Bouchareb, Miels naturels (Blida), Le Royaume de la figue (Béjaïa), Displam olea (Alger), Mme Boughazi Nacera, Savons Naturels (Mostaganem), Artisan Oasis de Datte (Ouargla), Collectif Torba (Alger), Association Médicale de Phytothérapie (Oran), Association Apiculteur Abassa Miloud (Mostaganem), Bio benhachiche / Nopaltec (Souk Ahras), Coopérative figue sèche, huile d’olive (Béjaïa), Mme Mabrouki Djamila, Vannerie (Oran), Mme Benameur Gourmala Amel, Fromages Frais Artisanales (Oran), Mme Bezaiche Khaira, Association 8 Mars (Mostaganem) Recyclage : Eco Sibia, Mme Soussi Baya (Oran), Artisan recyclage, Mme Rouam Driai Meriam (Chlef), Adam Plast (Mostaganem) Associations à caractère social : Association pour la promotion de la femme rurale “main dans la main” (Mostaganem), Association Amidoul (Ghardaïa), Entreprise Techno (Mostaganem), Association Touiza (Alger), Association pour le développement de la femme rurale, (Oran), Association des non-voyants (Mostaganem) Structures d’Etat : ADS Mostaganem, Formation Professionnelle Mostaganem, CNAC Mostaganem, CAM Mostaganem, ANSEJ Mostaganem, ANGEM Mostaganem Construction traditionnelle : Association SDH (Oran), Cap Terre (Timimoune), Eco Labina, production de BTS (Oran)


1er Festival de la Journée Mondiale du Vivre Ensemble en Algérie Village de solutions


1er Festival de la Journée Mondiale du Vivre Ensemble en Algérie
Contre la violence, le vivre ensemble
25 Novembre 2015

Au second jour du colloque : des cercles de réflexion se sont constitués autour des thèmes abordés la veille et l’établissement des recommandations :

Recommandations du cercle de réflexion

En date du 25 novembre 2015, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, coïncidant avec le 1er Festival de la Journée Mondiale du Vivre Ensemble en Algérie, organisé par la Fondation Méditerranéenne du Développement Durable Djanatu al-Arif, s’est tenu un cercle de réflexion qui a proposé, en conclusion du festival, les recommandations suivantes:

  1. Le Vivre Ensemble s’inscrit dans un humanisme universel, tel que souhaité par la grande majorité des citoyennes et citoyens du monde, il garantit l’égalité des droits et n’admet aucune forme de violence ou de discrimination.
  2. La concrétisation du Vivre Ensemble passe par la reconnaissance et l’acceptation de l’autre et ne peut nullement se réaliser dans la passivité et l’inaction.
  3. La promotion du Vivre Ensemble et la lutte contre les violences faites aux femmes doit se faire en alliant le spirituel à des programmes d’éducation civique.
  4. Le Vivre Ensemble en tant que système de valeurs doit être à la base d’une éducation égalitaire dès l’enfance.
  5. Le Vivre Ensemble est un vecteur susceptible de trouver des solutions à bon nombre de maux : Sociaux, politiques, économiques… Il engage les sociétés et les individus dans une logique de partage et de dialogue ; en son absence, c’est la culture de la destruction globalisée qui régnerait.

Dans la même journée, une réunion constitutive du “Prix Émir Abd el-Kader, pour la promotion du vivre ensemble en méditerranée et dans le monde” et la signature du règlement intérieur, prélude d’un événement d’envergure internationale et d’importance historique, sur le plan national et mondial.

Le Prix est destiné à distinguer et à couronner des lauréats, personnes physiques ou morales, en provenance de la rive nord et de la rive sud de la Méditerranée ainsi que du reste du monde ayant apporté une contribution significative à la pratique du vivre ensemble et au renforcement de la coexistence pacifique entre les peuples, les groupes sociaux et les individus. Objectifs du Prix Émir Abd el-Kader – Règlement intérieur, article 2 .

 


1er Festival de la Journée Mondiale du Vivre Ensemble en Algérie Contre la violence, le vivre ensemble 25 Novembre 2015


1er Festival de la Journée Mondiale du Vivre Ensemble en Algérie Cérémonie de la signature du protocle du Prix Émir Abd el-Kader, pour la promotion du Vivre Ensemble en Méditerranée et dans le monde 26 Novembre 2015 En présence de madame Mounia Meslem, Ministre de la solidarité et de la condition féminine, du Wali de la ville de Mascara, des nombreuses autorités et notables ainsi qu’un très grand nombre d’habitants venant d’Oranie et d’ailleurs ainsi que la population des communes avoisinantes s’est retrouvé, le 26 novembre 2015 à Griss (Mascara). Date dorénavant historique, ce 26 novembre est marqué par la SIGNATURE du protocole du Prix Emir Abd el-Kader “pour la promotion du Vivre Ensemble en Méditerranée et dans le monde” après les discours officiels de Madame Mounia Messlem, monsieur Salah El Affani, Wali de Mascara, monsieur Mohamed Aziza et le Cheikh Khaled Bentounes. Cet événement s’est déroulé dans un lieu symbolique: Sous l’arbre de Derdara où les tribus firent allégeance à l’Emir Abdelkader, il y a de cela 183 ans, presque jour pour jour (27 novembre 1832), moment que monsieur Mohamed Aziza appelle à considérer comme une seconde moubaya’a. Un arbre est également planté, marquant l’événement qui fut empreint tout au long d’une émotion palpable accompagnée de festivités telles des musiques folkloriques traditionnelles, des coups de « fusil  » données par les cavaliers de la fantasia et de youyous exprimant une joie unanime chez toutes les femmes et tous les hommes, témoins de ce moment, à jamais inoubliable. L’émotion est au comble, des larmes coulent et une joie indicible emplit les cœurs de tous ceux qui sont présents et qui attendent le futur 26 novembre 2016. l’Esprit de l’Emir Abd el-Kader était palpable en ce jour mémorable pour l’assistance. La presse, les radios et les télévisions ont assurés une large couverture médiatique de ces évènements.


1er Festival de la Journée Mondiale du Vivre Ensemble en Algérie


1er Festival de la Journée Mondiale du Vivre Ensemble en Algérie
Conférence de Presse
29 Novembre 2015

Si à Paris les participants à la COP 21 se réunissent pour essayer de sauvegarder la terre, en Algérie un mouvement mondial a été déclenché, depuis plusieurs mois dans l’espoir de sauver l’humanité. Faire décréter par l’ONU une journée mondiale pour le “Vivre Ensemble” est l’objectif principal de la fondation Méditerranéenne du Développement Durable, “Djanatu al-Arif“. L’occasion de le réaffirmer s’est présentée dimanche dernier, en fin de journée, à l’hôtel El Djazair (ex-Saint-Georges) à Alger. C’était lors d’une conférence de presse animée par Cheikh Khaled Bentounes, guide spirituel de la Tariqa Alawiya, (et fondateur de la fondation citée précédemment) et également plusieurs autres personnalités nationales et internationales.
Parmi les présents il y avait Mounia Meslem, ministre de la solidarité nationale, de la Famille et de la condition de la Femme, Mustapha Ceric, Mufti de la Bosnie-Herzégovine, Mohamed Jamel Al Hannoud, représentant du ministre du Wakf et des Affaires religieuses de la Palestine et le tunisien Mohamed Aziza, président du programme Med 21. Cheikh Bentounes est revenu sur le « 1er festival de la Journée mondiale du Vivre Ensemble en Algérie » qui avait débuté quelques jours avant à Mostaganem, en passant par Mascara pour se terminer à Alger par la conférence d’avant-hier. Un périple sur lequel a beaucoup misé le guide spirituel de la Tariqa Alawiya dans l’espoir d’officialiser au niveau de l’ONU cette journée mondiale du Vivre Ensemble. Cheikh Bentounes a ainsi profité de cette rencontre avec la presse et des représentants de la société civile pour relancer l’appel pour avoir le soutien d’institutions gouvernementales et d’ONG “mais nous souhaitons surtout que ça puisse provenir de la base”. Sa réalisation, comme il l’a expliqué devant les présents, a besoin de l’appui d’au moins 27 pays « pour que la proposition puisse être officialisée lors de la prochaine Assemblée Générale de l’ONU prévue en septembre 2016”. tous ce qui s’est passé à Mostaganem et à Mascara).Cheikh Bentounes a ainsi profité de cette rencontre avec la presse et des représentants de la société civile pour relancer l’appel pour avoir le soutien d’institutions gouvernementales et d’ONG « mais nous souhaitons surtout que ça puisse provenir de la base ». Sa réalisation, comme il l’a expliqué devant les présents, a besoin de l’appui d’au moins 27 pays “pour que la proposition puisse être officialisée lors de la prochaine Assemblée Générale de l’ONU prévue en septembre 2016”.
Le “Vivre Ensemble” où la disparition de l’humanité !
Journal Liberté, 30 novembre 2015

Ces jours riches en échanges, débats, déclarations motivées par l’espoir d’aboutir à une Culture de Paix, se terminent par un moment de convivialité puisqu’un dîner est offert par monsieur Abdelkader Zoukh, Wali d’Alger dans les superbes salons de la Wilaya en l’honneur de ses invités, repas accompagné d’un concert de musique andalouse composée de « samaa » et de chants d’éloges au Prophète Muhamed. La soirée s’est terminée par la remise de cadeaux offerts aux hôtes illustres qui accompagnèrent l’événement depuis le début.


1er Festival de la Journée Mondiale du Vivre Ensemble en Algérie


COMPTE-RENDU Festival JMVE en Algérie


 

 

Les commentaires sont clos.